aspie r’à autre chose ?

En ce moment, j’ai comme un éclair de lucidité sur mon parcours depuis l’enfance. Il a toujours été évident que ma personne représentait une différence par rapport à la norme, de la même façon qu’une différence de corpulence de taille de race, mais il m’était difficile de mettre le doigt sur la nature exact de ma monstruosité qui m’était envoyée en retour dans le regard des camarades.

Adulte, j’ai pu constater qu’une explication pouvait être l’encombrement mental (QI anormalement élevé). « Surdoué » était donc l’étiquette avec laquelle, j’ai essayé dès lors d’analyser mes difficultés sociales. Récemment, j’ai découvert la façon moderne de considérer le « syndrome » Asperger. Et en quelque jours voilà que je plonge dans une obsession. Je me sentais déjà des affinités pour les autistes, me considérant un peu comme un ancien autiste qui se soigne.

En effet, quelques similarités me troublent. Dans la liste des traits qu’on prête au « aspis », je me reconnais dans les suivants: l’apparente absence d’empathie (« Aujourd’hui, ou peut-être hier, ma mère est morte… »), la perte dans les détails (je mettais ça sur le compte de la myopie), les rituels rassurants (à un certain âge je me cantonnais très strictement à mon uniforme à base de chemises blanches sur jeans).

J’ai tout de même été étonné de trouver une confirmation dans les tests qu’on trouve à profusions sur le net ! Je voudrais presque en être, tellement c’est tendance (très recherché pour des postes d’informaticiens.

Ce qui m’a le plus amusé dans ces égarements récents (à y réfléchir je suis quand même bien trop à l’aise pour soutenir un regard, et trop aventureux dans mon train-train quotidien pour en être), ce qui m’a fait un sourire d’une oreille à l’autre c’est la pancarte à l’entrée d’un bureau d’une équipe de programmeur autistes invitant les visiteurs à ne pas déranger les employés physiquement. Il est préférable de leur envoyer un e-mail. Je pensais être le seul à avoir eu une idée aussi saugrenue !

En effet, je me suis entendu recommander la même chose à un collègue exaspéré de mes temps de réponse à une interpellation orale, et catastrophé par le fait que j’oublie la plupart de ce qu’on me dit lorsque je travaille!

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :