Posts Tagged ‘ Dieudonné ’

Dieudonnite la rechute

En écrivant, en novembre mon appel au secours, je pensais me débarrasser d’une obsession de 10 ans sur le cas Dieudonné. Par autodérision, j’y exprimais le malaise que suscitent en moi les alliances du personnage avec d’autres malades comme Soral ou Le Pen.

Même, j’étais presque prêt à me complaire à croire que les ligues antiraciste combattent bel et bien tous les racismes. Prêt à fermer un peu les yeux sur les inégalités de traitements.

Mais c’était compter sans Manuel Valls et le nouveau besoin du gouvernement français actuel, de se refaire une image. Un peu de grandeur, un combat consensuel qui rassure la majorité et ou le bon côté est clairement identifiable.

Donc, juste au moment ou je me désintéressais des caricatures trop grotesque de Dieudonné, voilà que les deux sphère politique et médiatique se mettent à taper à l’unisson sur le triste clown. Graduellement: D’abord par l’interprétation de la quenelle, pour obliger les loups à se montrer. Puis en crescendo, les démarches judiciaires, pour annuler une-à-une toutes les dates d’une tournée, si possible à la dernière minute, avec la claire intention de nuire au portefeuille de la production (contrainte de rembourser les entrées de spectacles pour des salles qu’elle a déjà louées).

Les énergies investies dans ce combat sont assez incroyable des 2 côtés. Non seulement des avocats très compétents, mais des spécialistes des nouveaux médias, qui non seulement arrosent les forums que sont Twitter, Facebook, Youtube, mais réussissent des coups de force de piratage comme la fermeture de Dieudosphere.com d’un côté ou le détournement du site JSSnews de l’autre. Il serait intéressant de creuser quelles sont les motivations des petits génies qui ont accompli ces savants travaux de sabotage.

En tout cas, ça y est, me voilà en pleine rechute en cette rentrée 2014. Et ce n’est plus seulement moi, mais toute la France (et les actualités internationales) qui découvrent le combat médiatique que se livrent anti-sionistes contre anti-négationniste. Un combat écoeurant ou chacun accuse l’autre de ses propres défaut: Dieudonné serait plus juif que son compère Elie (évasion fiscale, marchandisation et produit dérivés). De son côté lui accuse le Crif de faire de la concurrence victimaire alors qu’il ne fait pas autre chose.

On est dans une double mise-en-scène qui ne profite qu’aux extrêmes. Une pub inespérée pour Dieudonné et une action d’éclat pour le pourfendeur de Roms en mal d’image. Aujourd’hui une bataille à été gagnée en apparence par Valls et le gouvernement qui le soutient, mais perdue dans l’immédiat si on s’en réfère au sondages. Si on prend du recul (ma modestie ne s’autorise pas la hauteur) en fait, c’est deux postures qui se nourrissent réciproquement par un cercle particulièrement vicieux.

Tout ceci n’est vraiment pas réjouissant, non que je veuille absolument soutenir les spectacles de Dieudonné.

En effet, dans mon obsession renouvelée, j’ai essayé de voir « L’Antisémite », mais tout y est insupportable. Si on peut imaginer au départ qu’il y ait du second degré dans ce film avec le fait que le personnage que campe Dieudonné est lui même en train de jouer un rôle, dont on assiste au tournage. Non, en fait, cette mise-en-abyme fonctionne à l’envers puisque l’acteur est aussi ignoble que son personnage, et au lieu de prendre de la distance on est dans une satire mal menée du monde du cinéma. Pas de distance ni d’autodérision. On est vraiment dans une caricature malsaine et malveillante, pas du tout la qualité d’humour qui me parle.

Ce qui m’inquiète, c’est qu’on est là dans un conflit ouvert, avec deux camps belliqueux qui ne nous autorise plus à garder une position neutre. Le débat ne vole pas très haut. Là où la France devrait revenir enfin sur son histoire et régler ses comptes et prendre ses responsabilité face à la collaboration et la colonisation, elle se divise et se bat à coup d’étiquettes creuses comme « communautarisme », « complotisme », « antisémitisme » ou « sionisme ».

Vraiment, il est temps de retrouver le goût des idées. Je n’ai pas de conclusion définitive et il reste énormément de chose à dire sur une actualité qui a obsédé mon quotidien pendant plus de 2 semaines. Comme toutes mes obsessions, elle a paralysé mon efficacité professionnelle et ma vie privée. Mais c’est une autre histoire.

Il est temps de publier, avant que le soufflé ne refroidisse. Non, en fait, il est tombé depuis longtemps !

Publicités

Qu’est- ce qui a fait de Dieudonné un vieux con?

On a entendu des termes comme compétition des victimes lors de son projet de film.
Il a été le clown blanc dans un duo comique dont la spécialité était de dénoncer tout les racismes. Est- ce qu’il a vraiment change au point de devenir l’anti-sioniste dangereux qu’il se plait a interpréter devant ses détracteurs.

Au départ il y a eu l’autocensure des médias il est devenu mauvais client. Mais aujourd’hui il est interdit de salle un peu partout pour incitation a la haine trouble de l’ordre.

Je ne comprends pas que personne ne prenne pas sa défenses au nom de la liberté d’expression comme le ferait Chomsky. En effet la vraie liberté d’ expression est celle d’accorder la parole de ceux dont on ne partage pas l’avis.

Je crois me rappeler qu’on a défendu bec et ongle la liberté d’expression pour des caricatures racistes islamophobe d’assez mauvais goût. Pourquoi ne ferait on la même chose lorsque la caricature ressemble a un racisme anti-juif!